||

La filière nigériane

Qu'est-ce que c'est ?

Le principe est simple : on vous demande une aide pour permettre de sortir de grosses sommes d'argent de pays où les sorties de capitaux sont limitées, notamment du Nigéria (d'où le surnom donné à cette pratique).

Comment cela fonctionne ?

Le mécanisme est quasiment toujours le même. Vous recevez un message électronique, en général rédigé en anglais, mais de plus en plus de ces messages sont rédigés en français, vous demandant votre aide.
La personne qui vous contacte se présente comme l'héritier (veuve, fils, frère, nièce, etc.) d'un haut responsable décédé d'une administration ou son représentant (avocat, notaire, etc.). Cet héritier vit dans un autre pays que celui du défunt et ne peut pas récupérer l'argent (en général une fortune) placé par le défunt. Il vous explique que cette somme d'argent bloquée dans le pays d'origine du défunt sera, si elle ne sort pas, confisquée par le pouvoir local.
On vous demande alors votre aide pour sortir cet argent. Moyennant une commission alléchante (allant jusqu'à 25 %), la personne qui vous contacte vous demande d'ouvrir un compte ou de lui communiquer vos propres références bancaires afin de pouvoir encaisser le montant de fausses factures, permettant ainsi de sortir les fonds bloqués. Elle vous demande également d'avancer des sommes d'argent pour financer certains frais.
Evidemment, une fois ces sommes d'argent versées, vous ne recevez plus aucune nouvelle de cette personne, qui détient toutes vos références bancaires.

Vos recours

Outre le fait que vous n'êtes pas protégé lorsque vous investissez dans des produits non autorisés, les moyens à votre disposition pour récupérer votre argent sont, de fait, très restreints, voire nuls.



Fiches Pratiques du Jour
La clôture du compte
Mini Quizz
Le prêt personnel est un prêt accordé pour des objets très variés.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Plan épargne-logement

Formule de placement à terme qui permet à l'issue de la période d'épargne d'obtenir un crédit immobilier dans des conditions privilégiées. La durée minimale de l'épargne est de 4 ans (voire 3 avec réduction de la prime de moitié). Le plafond des versements est de 61 200 €. Des versements réguliers doivent être effectués et les retraits sont impossibles. Depuis le 1er août 2003, le taux est de 2,50 %, plus prime versée par l'État en cas de prêt. Les intérêts et la prime sont soumis aux prélèvements sociaux. Le montant maximum du prêt est de 92 000 € au taux de 4,20 %.

Le plan d'épargne-logement a été réformé au 1er mars 2011. Les nouveaux plans ont une durée maximum de 15 ans. Le taux de rémunération, fixé dès l'ouverture ne pourra être inférieur à 2,50 % brut. La prime ne pourra être versée qu'en cas de demande de prêt au moins égale à 5 000 € et sera plafonnée à 1 000 € pour les logements classés non BBC (1 525 € pour les logements classés BBC). Les nouveaux plans ne pourront financer que l'acquisition ou des travaux de la résidence principale de l'emprunteur, d'un membre de sa famille ou d'un locataire.

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook