||

Le RIB

A quoi sert le RIB et quelles informations donne-t-il ?

Le RIB (Relevé d'Identité Bancaire) est un document mis à la disposition du titulaire d'un compte par sa banque.

Que contient le RIB ?

Il contient les coordonnées bancaires précises du titulaire du compte :

  • les nom et prénom(s) ou raison sociale du titulaire du compte
  • l'identifiant national du compte : code banque (5 chiffres), code guichet (5 chiffres), numéro de compte (11 chiffres ou lettres), clé RIB (2 chiffres),
  • le nom de l'établissement et du guichet tenant le compte (sigle de l'établissement, localité, agence) (24 caractères).

Pour l'identification internationale du compte, il contient :

  • le code IBAN (International Bank Account Number) représenté par une série de chiffres et de lettres (27) reprenant notamment (mais regroupés différemment) le code banque, le code guichet et le numéro de compte,
  • le code BIC (Business Identifier Code) représenté par une série de lettres (11 ou 8).

Il peut également contenir des informations facultatives :

  • l'adresse du titulaire du compte,
  • l'adresse et le numéro de téléphone du guichet de la banque.

À quoi sert le RIB ?

Il peut être communiqué à tout débiteur (employeur, CAF, caisse d'assurance-maladie, etc.) ou créancier (organisme de crédit, propriétaire, assureur, etc.) pour encaisser ou effectuer des paiements sécurisés.

 


Comment obtenir un RIB ?

Vous pouvez obtenir un RIB :

  • à l'ouverture du compte,
  • avec un chéquier,
  • avec votre relevé de compte,
  • sur demande au guichet de votre agence,
  • dans un guichet automatique de banque (GAB) de votre banque,
  • l'établissement où votre compte est ouvert,
  • en vous connectant sur le site Internet de votre banque.

 



Fiches Pratiques du Jour
Le prélèvement automatique
Mini Quizz
Avec le nouveau prélèvement SEPA, le débiteur n'a plus besoin de transmettre à sa banque une autorisation de prélèvement.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

ARIA

OPCVM agréé à règles d’investissement allégées.
Dans cette catégorie, on distingue les OPCVM agréés à règles d’investissement allégées simples « ARIA simples » (qui ont la possibilité de déroger aux ratios standards de division des risques), les OPCVM agréés à règles d’investissement allégées et effet de levier ARIA-EL (qui ont la possibilité de déroger aux ratios standards de division des risques et de mettre en œuvre un effet de levier) et les OPCVM agréés à règles d’investissement allégées de fonds alternatifs (qui peuvent mettre en œuvre des stratégies alternatives, au travers d’investissements dans d’autres OPCVM ou fonds d’investissement de droit français ou étranger).
 

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook