||

Les loteries

Attention aux loteries

Comment cela fonctionne ?

Vous recevez un courrier électronique (ou postal) vous indiquant que vous êtes bénéficiaire d'une somme d'argent (ex. loterie). Les documents qui vous sont adressés revêtent un caractère officiel (tampons officiels, règlement, code barre pour l'identification du destinataire, certificat de dépôt, etc.).

Or, vous ne vous êtes jamais inscrit à une telle loterie ou à un quelconque jeu : pour justifier cette incohérence, il vous est par exemple expliqué que votre adresse a, en fait, été sélectionnée dans la base de données de l'un des sponsors - anonymes - de cette loterie.

De plus, le message vous annonce qu'il faut faire vite pour récupérer votre gain et, surtout, garder confidentielles les informations qui vous ont été communiquées... car en effectuant, par exemple, une recherche sur Internet, vous risqueriez de vous apercevoir que d'autres "gagnants" de cette loterie ont tous reçu le même message, avec le même numéro gagnant censé correspondre à votre adresse courriel !

En fait, comme dans la "filière nigériane" pour obtenir les fonds qui vous ont été promis, vous devez d'abord acquitter le paiement de frais de dossier et autres taxes, d'un montant modeste au regard du gain espéré. Bien évidemment, une fois ces sommes payées, vous ne recevez ni argent, ni nouvelle. Là encore, les moyens à votre disposition pour récupérer votre argent sont restreints, voire nuls.
 



Fiches Pratiques du Jour
Le virement bancaire
Mini Quizz
La vente du fonds de commerce doit respecter un certain formalisme.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Fiscalité des placements

Certains placements sont totalement exonérés d'impôts et de prélèvements sociaux, d'autres subissent seulement les prélèvements sociaux, d'autres, enfin, sont assujettis à l'impôt et aux prélèvements sociaux.

  • Placements dont les revenus sont exonérés de prélèvements sociaux et fiscaux : livret A, livret d'épargne populaire, livret de développement durable et livret jeune.
  • Placements dont les revenus sont assujettis aux prélèvements sociaux, mais exonérés de prélèvements fiscaux : compte et plan épargne-logement (pour le plan, les intérêts sont imposables après la 12ème année, plan d'épargne populaire après 8 ans, plan d'épargne en actions après 5 ans, dividendes d’actions françaises (à concurrence des abattements et sans option pour le prélèvement libératoire), assurance-vie sur certains contrats.
  • Placements dont les revenus sont assujettis aux prélèvements sociaux et aux prélèvements fiscaux : obligations, OPCVM monétaires ou obligataires, comptes sur livrets, bons de caisse, comptes à terme, dividendes d’actions françaises (au-delà des battements ou en cas d'option pour le prélèvement libératoire), plus-values sur cessions de titres, assurance-vie sur certains contrats.
  • Pour 2012, le taux des prélèvements sociaux est de 13,5 % et celui du prélèvement forfaitaire libératoire de 34,5 %.
     

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook

Banque-info.com obtient ses revenus des annonces publicitaires affichées sur le site.
Merci de nous supporter en désactivant votre bloqueur d'annonces publicitaires

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors.
Please consider supporting us by disabling your ad blocker.