||

Les prêts étudiants

Les différents types de prêts étudiants

Les prêts étudiants

Pour financer des études, il est souvent nécessaire d’avoir recours à un prêt étudiant.

Il existe deux types de prêts étudiants : le prêt garanti par l'Etat sans caution et le prêt bancaire classique.

Les prêts étudiant garantis par l'Etat

Les prêts étudiant garantis par l'Etat ont été lancés en septembre 2008 pour remplacer les prêts d'honneur.

Caractéristiques

Contrairement aux prêts d’honneur, les prêts étudiant garantis par l'Etat sont octroyés sans condition de ressources. Le fait que l'Etat garantisse le prêt consenti permet à l'étudiant de ne plus avoir besoin de la caution donnée par un parent ou un ami.

Montant

Le montant du prêt étudiant garanti par l'Etat peut atteindre 15 000 € à un taux particulièrement intéressant.

Conditions d’obtention

L'étudiant doit avoir moins de 28 ans et être inscrit dans un cursus d'enseignement supérieur.
Il doit être français ou ressortissant de l'Union Européenne.
Si l'étudiant est ressortissant d'un pays hors Union Européenne, il doit justifier d'une résidence d'au moins 5 ans en France.
Il n’y a pas de conditions de ressources.

Remboursement

Le remboursement du prêt peut s'étaler jusqu'à 10 ans maximum. Le remboursement peut être soit total soit partiel.

Garantie de l’Etat

Si l'étudiant ne peut rembourser son prêt, l'Etat se porte garant des remboursements par l'intermédiaire de l'organisme financier Oséo. La garantie de l'Etat est à concurrence de 70 % du montant total du prêt consenti.

Les prêts étudiants bancaires

En dehors du prêt étudiant garanti par l'Etat, il existe les prêts étudiants bancaires classiques.
Les prêts étudiants font partie des crédits à la consommation et doivent, en conséquence, respecter la réglementation applicable à ce type de crédit ; toutefois, ils bénéficient de modalités de remboursement particulières.
Le taux d'intérêt pratiqué est très souvent concurrentiel.
Dans cette formule bancaire, une caution d'un parent ou d’une société de cautionnement mutuel est quasi systématiquement demandée. Le montant de prêt octroyé varie selon la solvabilité de la caution ainsi que selon le type d'études poursuivies. Selon les banques, la durée totale du prêt varie entre 2 et 9 ans.

Caractéristiques

Les formules de prêts proposées présentent à peu près toujours les mêmes caractéristiques :

  • une première période, d’une durée de 2 à 9 ans, avec une franchise totale ou partielle de remboursement pour permettre au jeune de terminer ses études ;
  • une deuxième période, d’une durée de 2 à 10 ans, qui est celle du remboursement.

Modalités de fonctionnement

Les fonds prêtés sont mis à disposition en une ou plusieurs fois ; il est plus intéressant de procéder à l’utilisation à fur et à mesure des besoins car cela diminue le poids des intérêts.
Le cautionnement des parents ou d’une société de cautionnement mutuelle étudiante est une des conditions incontournables de l’octroi du prêt.
L’étudiant doit souscrire une assurance décès et invalidité qui assurera le remboursement du prêt en cas de sinistre. Le coût de l’assurance est compris entre 0,15 et 0,50 % du capital, selon que la garantie couvre le décès seul ou le décès, l’invalidité permanente et l’incapacité temporaire.
Le montant des prêts est compris entre 5 000 euros et 30 000 euros.
L’utilisation des fonds n’est pas contrôlée.

Déroulement de la première période
Pendant cette période qui est d’une durée de 2 à 5 ans, l’étudiant a le choix entre :

  • une franchise totale : il ne paye rien (sauf l’assurance),
  • une franchise partielle : il rembourse tout ou partie des intérêts.

La première solution est assez onéreuse car l’endettement augmente chaque année.

Déroulement de la deuxième période
À l’issue de la première période, l’emprunteur commence à rembourser pendant une durée comprise entre 2 et 7 ans.
Cette deuxième période est d’autant plus lourde que la franchise a été importante pendant la première période. A titre d’exemple, pour un crédit de 5 000 € à un taux de 6 %, avec une franchise de 3 ans, le capital à rembourser à l’issue de la première période est de 5 955 € ; en 3 ans, l’endettement a augmenté de près de 20 %.
Au contraire, si l’étudiant a opté pour un simple différé, c’est-à-dire pour la solution qui consiste à payer les intérêts pendant la première période, son endettement au bout de 3 ans est toujours de 5 000 €.

Remboursement anticipé

Comme tous les prêts à la consommation, les prêts étudiants peuvent être remboursés par anticipation, totalement ou partiellement, avec ou sans pénalités.



Fiches Pratiques du Jour
Le crédit bail
Mini Quizz
Le groupement d'intérêt économique est toujours commercial.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Lettre d'intention

La lettre d'intention est l'engagement de faire ou de ne pas faire ayant pour objet le soutien apporté à un débiteur dans l'exécution de son obligation envers un de ses créanciers.
 

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook