||

Modèle de lettre pour demander l'application du taux d'intérêt légal pour TEG erroné sur découvert

Si votre banque n'a pas pris en compte les commissions d'intervention pour le calcul du TEG appliqué à votre découvert, vous pouvez demander l'application du taux d'intérêt légal à ce découvert

Cet article fait partie du dossier "Les frais bancaires"

Recevez directement votre modèle de lettre par email

Merci de renseigner le formulaire suivant pour recevoir votre modèle de lettre

Informations

















Je souhaite recevoir les offres spéciales de BANQUE-INFO.COM ou de ses partenaires *



Les champs avec un * sont obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34).
Pour exercer ce droit, merci de nous envoyer un email à webmaster@banque-info.com

Prévisualisation du courrier

Le courrier envoyé par email ne contient pas les *******

Mme (Melle) (Mr)
Adresse
N° téléphone
N° de compte
                                                                                                                                         Lettre recommandée avec A.R.
                                                                                                                                         Madame, Monsieur le Directeur
                                                                                                                                         Agence …..
                                                                                                                                         Banque X
                                                                                                                                         Adresse


                                                                                                                                        ................., le ......................


Objet : demande d’application du
***** ***** ***** pour ***** erroné


Madame, Monsieur le Directeur,

A la lecture attentive de mes ***** de compte, pour la période du ……….. au ………….., je constate que votre établissement a *****  sur mon ******, des ***** ***** ***** pour un total de ……………….. euros.

Je ne conteste pas le montant de ces ***** ***** qui sont conformes à la ***** appliquée par votre établissement, ****** dont j’ai eu connaissance. Toutefois ces ***** ont été perçues en acceptant un ***** de mon *****.

L’article ***** du Code de la ***** précise, toutefois, sans ambiguïté, que « Dans tous les cas, pour la détermination du ***** ***** **** du prêt, comme pour celle du **** **** pris comme référence, sont ajoutés aux ***** les ***** ***** ou ****** de toute nature, directs ou indirects, ….. ». Un arrêt de la ***** ***** ***** du 5 ***** 2008 (n° de pourvoi ***** *****) a rappelé fermement cette *****.

Or, les ***** ***** que votre établissement a ****** sur mon compte n’ont pas été prises en compte pour le calcul du ***** ***** ***** de mon *****, alors qu’il s’agit bien de ***** liés à un *****.

Or, une ***** constante prévoit de ******  le***** ***** ***** au taux ***** ***** ***** en d’erreur dans le calcul du *****.

Je vous prie, en conséquence, de bien vouloir me ***** le ***** *****, pour la même période, représentant la ***** entre le ***** ***** erroné que vous avez appliqué et le***** ***** ***** qui était applicable pour chaque période concernée.

A défaut d’une ***** *****, je me verrais dans l’obligation d'exercer les ***** ***** par la loi (service *****,*****, *****) pour obtenir gain de cause.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Directeur, mes ****** distinguées.

Signature

                                                                                                  Commentaire banque-info
Les commissions d’intervention perçues par les banques doivent être prises en compte dans le calcul du TEG, ce qu’elles ne font jamais.
Si vous constatez que le TEG annoncé par votre banque sur vos relevés de compte est erroné, car il n’a pas pris en compte les commissions d’intervention, mais qu’en le recalculant il ne dépasse pas le taux de l’usure, vous pouvez demander que vos agios de découvert soient calculés au taux d’intérêt légal et non au taux mentionné sur vos relevés de compte et demander que l’excédent entre les deux tôt vous soit restitué pour les 5 dernières années.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche pratique mise à disposition sur banque info sur  :
"Comment demander le remboursement des commissions d'intervention"
 



Fiches Pratiques du Jour
Transferts et cessions de CEL et PEL
Mini Quizz
Tous les impôts sont perçus par l'État.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

OPA

Une OPA (Offre Publique d’Achat) est une opération par laquelle une société tente d’en acquérir une autre en proposant d’acquérir tout ou partie du capital d’une autre société cotée.
Une OPA peut être amicale (faite en accord avec les actionnaires de la société objet de l’offre) ou hostile (faite dans l’accord des actionnaires de la société objet de l’offre).
Pour qu’une OPA réussisse, il faut que le prix proposé pour chaque action de la société cible soit sensiblement supérieure au cours de bourse et que les détenteurs des titres soient d’accorder pour apporter leurs titres à l'opération.
En France, l'AMF se prononce sur la conformité ou la non-conformité d'une OPA ; si l'offre n'est pas déclarée conforme par l'AMF, l'initiateur devra soit renoncer à l'opération, soit faire appel de cette décision, soit augmenter le prix d'offre.
Si l'offre est déclarée conforme, sa durée de validité est de 25 jours de négociation au maximum, ou de 35 jours si l'OPA est « hostile ».
Une OPA peut être obligatoire, si le seuil du tiers du capital ou des droits de vote détenus par un actionnaire agissant seul ou de concert est franchi (ou si la société cible est une holding détenant plus du tiers du capital ou des droits de vote d'une autre société cotée).

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook