Courrier à votre banque pour confirmer un ordre de bourse


Mr (Mme) (Melle) X
Adresse
N° téléphone
N° de compte

Banque X
Adresse

.................... , le ...................

Objet : confirmation d’un ordre de bourse

Madame, Monsieur,

Je vous ai transmis le ………………………… à …………………………. (indiquer l’heure) par téléphone un ordre de bourse.

Je vous confirme la teneur de cet ordre, à savoir :

  • nature de l'opération (achat, vente) :
  • désignation de la valeur :
  • nombre de titres à négocier :
  • durée de validité de l'ordre :
  • type d’ordre :

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Signature


Commentaire banque-info

Ce courrier est à adresser à votre banque pour confirmer un ordre de bourse passé par téléphone.
Il existe cinq types d’ordres de bourse ; ils peuvent être :

  • à cours limité
  • au marché,
  • à la meilleure limite,
  • à seuil de déclenchement,
  • à plage de déclenchement.

L’ordre « à cours limité » comporte un prix maximum à l’achat, minimum à la vente.
L’ordre « à la meilleure limite » est transformé en ordre limité au cours d’ouverture.
L’ordre « au marché » est prioritaire sur les ordres « à la meilleure limite » et sur les ordres « à cours limité ».
Les ordres « à déclenchement » permettent à un investisseur de se porter acheteur ou vendeur à partir d’un cours déterminé :

  • à ce cours et au-dessus de ce cours s’il s’agit d’un achat,
  • à ce cours et au-dessous de ce cours s’il s’agit d’une vente. 

Les ordres « à déclenchement » permettent notamment de se protéger contre d’éventuels renversements de tendance des cours ; de tels ordres sont dits :

  • à « seuil de déclenchement » lorsqu’ils ne comportent qu’une limite à partir de laquelle ils se transforment en ordre « au marché » pour l’investisseur (ce type d’ordre assure par conséquent une exécution maximale de son achat ou de sa vente, mais ne lui permet pas d’en maîtriser le prix)
  • à « plage de déclenchement » lorsqu’une deuxième limite fixe le maximum à ne pas dépasser à l’achat ou le minimum en deçà duquel le client renonce à vendre.