||

Le calcul des intérêts sur les livrets

Cet article fait partie du dossier "Les placements"

Le calcul des intérêts sur les livrets

Sur tous les livrets d'épargne, les intérêts sont calculés par quinzaine .

Comment sont calculées les quinzaines ?

Les versements sont crédités en compte le premier jour de la quinzaine suivante .

Les retraits sont débités en compte le dernier jour de la quinzaine précédente.

Un versement effectué le 20 janvier sera crédité valeur 1er février (entre le 20 janvier et le 1er février, la somme versée ne rapporte rien).

Un retrait effectué le 20 janvier sera débité valeur 15 janvier (entre le 15 janvier et le 20 janvier, la somme retirée ne rapporte rien).

Un versement effectué le 10 avril sera crédité valeur 16 avril (entre le 10 avril et le 16 avril, la somme versée ne rapporte rien).

Un retrait effectué le 10 avril sera débité valeur 31 mars (entre le 31 mars et le 10 avril, la somme retirée ne rapporte rien).

En résumé, il est plus avantageux de verser le dernier jour de la quinzaine et de retirer le 1er jour de la quinzaine.

Comment sont calculés les intérêts ?

Vous ouvrez un livret A, le 20 août, taux de rémunération brut : 2 % (par hypothèse) ; vous effectuez les opérations suivantes :

  • 20/08 : versement de 5 000 €,
  • 25/09 : retrait de 1 000 €,
  • 10/10 : versement de 2 000 €,
  • 5/12 : retrait de 1 200 €.

Formule de calcul des intérêts

  • I = intérêts obtenus.
  • C = capital placé
  • T = taux en pourcentage (le taux est le rendement obtenu pour une année complète de placement)
  • Q = nombre de quinzaines
  •          C x T x Q
  • I =    -------------
  •          100 x 24

Les dates de valeur seront les suivantes

  • Versement effectué le 20/08 : valeur 01/09
  • Retrait effectué le 25/09 : valeur 15/09
  • Versement effectué le 10/10 : valeur : 16/10
  • Retrait effectué le 5/12 : valeur 30/11

A chaque nouvelle opération, les soldes seront les suivants

  • Versement effectué le 20/08 : solde : 5 000 €
  • Retrait effectué le 25/09 : solde : 5 000 – 1 000 = 4 000 €
  • Versement effectué le 10/10 : solde : 4 000 + 2 000 = 6 000 €
  • Retrait effectué le 5/12 : solde 6 000 – 1 200 = 4 800 €

Le nombre de quinzaines sur lesquelles les intérêts vont être calculés seront les suivantes

  • 5 000 € (valeur 01/09) : du 01/09 au 15/09, soit 1 quinzaine
  • 4 000 € (valeur 15/09) : du 15/09 au 16/10, soit 2 quinzaines
  • 6 000 € (valeur 16/10) : du 16/10 au 30/11, soit 3 quinzaines
  • 4 800 € (valeur 30/11) : du 30/11 au 31/12, soit 2 quinzaines

Montant des intérêts

  • (5 000 x 2 %) x (1/24) = 4, 17 €
  • (4 000 x 2 %) x (2/24) = 6,67 €
  • (6 000 x 2 %) x (3/24) = 15 €
  • (4 800 x 2 %) x (2/24) = 8 €
    Total des intérêts crédités en compte : 33,84 €


Fiches Pratiques du Jour
Les commissions d'intervention sont-elles légales ?
Mini Quizz
Une augmentation des charges de personnel diminue la valeur ajoutée.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Sepa

Lancé en 2002, le projet SEPA (Single Euro Payments Area, c'est-à-dire espace de paiement unique en euro) a pour objectif final d'assurer que tous les paiements de détail en euro soient exécutés de façon efficace, sûre et au même coût en Europe qu'au niveau national.

Le SEPA désigne l'espace de paiement unique en euros. Le SEPA permet à tous d'effectuer des paiements de détail en euro aussi facilement, avec la même sécurité et au même coût dans toute l'Europe qu'à l'intérieur d'un pays.

L'Europe du SEPA couvre l'ensemble des États membres de l'Union européenne, ainsi que la Norvège, l'Islande, le Liechtenstein et la Suisse.

Avec la mise en place du SEPA, les moyens de paiement européens se substituent aux principaux instruments de paiement nationaux : 
  . le virement devient un virement SEPA ; 
  . le prélèvement devient un prélèvement SEPA ; 
  . les cartes de paiement sont conformes à un cadre SEPA d'interopérabilité.

Les moyens de paiement européens sont le virement SEPA, le prélèvement SEPA et les paiements par cartes, qui doivent être conformes à un cadre SEPA d'interopérabilité. A terme, ils devraient couvrir près de 90 % des transactions scripturales effectuées en Europe.

Les règles de fonctionnement des moyens de paiement européens ont été élaborées par la communauté bancaire européenne, au sein du Conseil européen des paiements (EPC - European Payments Council).

Pour le virement et le prélèvement, les banques européennes ont décidé de créer de nouveaux instruments qui sont identiques dans toute l'Europe, la diversité des pratiques nationales rendant impossible l'harmonisation des moyens de paiement nationaux existants.

Pour la carte de paiement, les banques européennes ont choisi une approche différente, compte tenu du fait que, dans la plupart des pays européens, les dispositifs en place permettent déjà de réaliser des transactions transfrontalières. Aussi, plutôt que de créer ex nihilo un nouveau système de paiement par carte, l'objectif est de rendre interopérables l'ensemble des systèmes.

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook

Banque-info.com obtient ses revenus des annonces publicitaires affichées sur le site.
Merci de nous supporter en désactivant votre bloqueur d'annonces publicitaires

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors.
Please consider supporting us by disabling your ad blocker.