||

Lexique bancaire et économique

Dictionnaire bancaire et économique : plus de 1300 définitions des termes bancaires, financiers et économiques les plus couramment utilisés.

 



Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne notamment droit au titulaire de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.



Fiches Pratiques du Jour
Mini Quizz
Une association peut faire de bénéfices.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Offre publique d’achat (OPA)

Opération par laquelle une société tente d’en acquérir une autre en proposant d’acquérir tout ou partie du capital d’une autre société cotée.
Une OPA peut être amicale (faite en accord avec les actionnaires de la société objet de l’offre) ou hostile (faite dans l’accord des actionnaires de la société objet de l’offre).
Pour qu’une OPA réussisse, il faut que le prix proposé pour chaque action de la société cible soit sensiblement supérieure au cours de bourse et que les détenteurs des titres soient d’accorder pour apporter leurs titres à l'opération.
En France, l'AMF se prononce sur la conformité ou la non-conformité d'une OPA ; si l'offre n'est pas déclarée conforme par l'AMF, l'initiateur devra soit renoncer à l'opération, soit faire appel de cette décision, soit augmenter le prix d'offre.
Si l'offre est déclarée conforme, sa durée de validité est de 25 jours de négociation au maximum, ou de 35 jours si l'OPA est « hostile ».
Une OPA peut être obligatoire, si le seuil du tiers du capital ou des droits de vote détenus par un actionnaire agissant seul ou de concert est franchi (ou si la société cible est une holding détenant plus du tiers du capital ou des droits de vote d'une autre société cotée).
 

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook