||

Courrier à votre banque pour passer un ordre de vente en bourse

Cet article fait partie du dossier "Les placements"

Recevez directement votre modèle de lettre par email

Merci de renseigner le formulaire suivant pour recevoir votre modèle de lettre

Informations

















Je souhaite recevoir les offres spéciales de BANQUE-INFO.COM ou de ses partenaires *



Les champs avec un * sont obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34).
Pour exercer ce droit, merci de nous envoyer un email à webmaster@banque-info.com

Prévisualisation du courrier

Le courrier envoyé par email ne contient pas les *******

Mr X
Adresse
N° téléphone
N° ******* compte
Banque X
Adresse

 


Madame, Monsieur,

Par le débit ******* mon compte titres *******° .................................................................... ******* le crédit ******* mon ********** chèques *******° ...................................................................., ouverts auprès ******* votre établissement, je vous prie ******* bien vouloir ********** à la vente ******* valeurs suivantes :

                       Code valeur                           Quantité                         Modalités (1)

                        **********                                **********                             *************

                        **********                                **********                             ************* 

 Je vous prie **********, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Fait à .................... , le ...................



Signature


(1) Préciser le type d'ordre : au prix du marché, à cours fixé, etc.


  Commentaire banque-info

Ce courrier est à adresser à votre banque pour vendre des valeurs mobilières à la Bourse.
Vous pouvez transmettre des ordres de bourse à votre banque par courrier, par Internet, voire par téléphone avec confirmation écrite.
Un ordre doit être précis ; il sera exécuté dès réception sauf instructions contraires et s’il figure à votre compte titres une provision suffisante.
Il existe cinq types d’ordres de bourse ; ils peuvent être :

  • cours limité
  • au marché,
  • à la meilleure limite,
  • à seuil de déclenchement,
  • à plage de déclenchement.

L’ordre « à cours limité » comporte un prix maximum à l’achat, minimum à la vente.
L’ordre « à la meilleure limite » est transformé en ordre limité au cours d’ouverture.
L’ordre « au marché » est prioritaire sur les ordres « à la meilleure limite » et sur les ordres « à cours limité ».
Les ordres « à déclenchement » permettent à un investisseur de se porter acheteur ou vendeur à partir d’un cours déterminé :

  • à ce cours et au-dessus de ce cours s’il s’agit d’un achat,
  • à ce cours et au-dessous de ce cours s’il s’agit d’une vente. 

Les ordres « à déclenchement » permettent notamment de se protéger contre d’éventuels renversements de tendance des cours ; de tels ordres sont dits :

  • à « seuil de déclenchement » lorsqu’ils ne comportent qu’une limite à partir de laquelle ils se transforment en ordre « au marché » pour l’investisseur (ce type d’ordre assure par conséquent une exécution maximale de son achat ou de sa vente, mais ne lui permet pas d’en maîtriser le prix),
  • à « plage de déclenchement » lorsqu’une deuxième limite fixe le maximum à ne pas dépasser à l’achat ou le minimum en deçà duquel le client renonce à vendre.


Fiches Pratiques du Jour
Les taux bancaires
Mini Quizz
Il existe des titres intermédiaires entre les actions et les obligations.

VRAI   FAUX   

Définition du lexique

Rachat (crédits)

Opération consistant à regrouper en un seul crédit plusieurs prêts existants. Il peut s’agir de crédits immobiliers seuls, de crédits à la consommation seuls ou de crédits immobiliers et de crédits à la consommation ensemble.
Pour l’emprunteur, l’intérêt du rachat de crédit est d’obtenir une mensualité du nouveau crédit inférieure au total des mensualités des crédits rachetés. Cette opération permet un allégement de l’endettement, mais elle est généralement coûteuse et peut être dangereuse.
Lorsque la part des crédits immobiliers dans l’opération de regroupement de crédits est supérieure à 60 %, les règles de protection des consommateurs en matière de crédit immobilier sont applicables.

 

lexique
BANQUE-INFO.COM sur Facebook